AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 11 QUERELLES EN COULISSES QUI ONT ÉBRANLÉ LE RING

Aller en bas 
AuteurMessage
Onambg
Admin
Admin
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 21
Localisation : Nantes

MessageSujet: 11 QUERELLES EN COULISSES QUI ONT ÉBRANLÉ LE RING   Dim 12 Juil - 19:09



Comme l'Univers de la WWE a souvent l'occasion d'en être témoin, les désagréments entre les Superstars se règlent souvent hors du ring, mais devant les caméras.  
Dans les coulisses, loin des yeux du public, les paroles féroces – et parfois, les coups – fusent entre les plus grands noms du ring, et finissent par rester gravées dans les esprits des fans de la WWE.  
En combinant interviews exclusives et publications du passé, nous avons déterré certains des accrochages les plus légendaires dans les coulisses. Découvrez 11 moments incontournables qui, à un moment donné, ont captivé l'attention du monde du catch.  




Bill Goldberg vs. Chris Jericho


Pendant 173 matchs consécutifs, Goldberg est resté invaincu sur un ring de la WCW. Mais en coulisses, contre Chris Jericho furieux en 2003, le colosse a été humilié. 
Y2J a relaté la scène dans son second livre, le best-seller du New York Times “Undisputed: How to Become the World Champion in 1,372 Easy Steps.” Sin l'on en croit The Ayatollah of Pen-and-Scroll-ah, Goldberg avait critiqué les performances de Jericho dans son dos et quand Jericho lui a demandé des explications, Goldberg a grondé et saisi Y2J à la gorge.
L'auto-proclamé “gosse tordu de Winnipeg” a bousculé Goldberg, dit le livre, et quand l'ancien plaqueur de centre le la NFL a chargé pour un takedown, Jericho a riposté d'un leg scissors. Après que les autres Superstars furent enfin accourues pour séparer les deux et que ceux-ci se furent calmés, Jericho et Goldberg — dont les divergences remontaient à la WCW, il y a des années, parce que l'arrogant Jericho s'était moqué de l'entrée cérémonieuse de Goldberg escorté par la sécurité — se sont serré la main et ont décidé qu'ils règleraient désormais leurs comptes sur le ring. 




Booker T vs. Batista


Sur le plateau du tournage d'une publicité pour SummerSlam en mai 2006, les anciens Champions du Monde Booker T et Batista se sont pris à coups de poings, une bataille dont on parle encore souvent aujourd'hui. C'était une “brutale, sanglante, vicieuse affaire” qui a bien duré cinq minutes, si l'on en croit un rapport de WWE.com citant le directeur d'alors des promotions TV à la WWE. Même si on ne sait apparemment toujours pas qui a gagné, tout porte à croire que c'est Booker T qui avait l'avantage. 
Ce qu'en revanche on peut affirmer avec plus de certitude, c'est que la cause de la bagarre était liée à un certain mot en "r" – respect. Dans son autobiographie en 2007, “Batista Unleashed,” The Animal a reconnu avoir brisé une règle importante: il n'avait pas salué Booker.
Regardez Batista, Booker se battre à Survivor Series 2006
“… peu importe comment je me sentais, j'aurais dû au moins montrer un peu de respect et dire ‘bonjour,’ pas faire comme s'il n'existait past,” écrivit-il. “Il a mérité le respect dans cette industrie. Je ne le lui ai pas montré et j'ai eu tort.”
Une interview publiée par WWE.com quelques jours après la bagarre a cité Booker, qui avait déclaré ne pas garder rancune à Batista, mais croire que la gigantesque Superstar avait une fausse idée du passé du catch. 
“Nous sommes nombreux à avoir pavé la voie pour des hommes comme Batista dans cette industrie,” avait dit Booker en ajoutant plus loin dans l'interview, “Le respect, ce n'est pas un droit. C'est un privilège.”

Big Show vs. The Great Khali


La conversation entre Chris Jericho et Big Show le 26 juin 2015, dans le podcast “Talk is Jericho” de Jericho, était fascinante avant que les anciens Champions de la WWE par Équipes ne lancent une bombe: Le Plus Grand Athlète du Monde s'est un jour querellé avec The Great Khali!  
Téléchargez le podcast "Talk is Jericho" de Chris Jericho maintenant!
En 2006, quand Khali était apparu pour la première fois à la WWE, il y avait eu des tensions entre Big Show et le nouveau colosse. Le vétéran était incertain de l'engagement du nouveau venu dans le ring et un soir, en coulisses, la situation avait dégénéré.
“J'étais frustré et une dispute a éclaté,” a expliqué Big Show, “et c'était le pire combat de la planète.”
“Pour toi,” a rétorqué Jericho. “Pour moi, c'était comme voir Godzilla contre King Kong … vous vous en mettiez littéralement plein la tête.”
Regardez Big Show vs. The Great Khali à Backlash 2008 
Les mauvais souvenirs de Big Show proviennent du fait qu'il essayait de frapper Khali de l'autre côté d'une table tout en piétinant les sacs que les Superstars avaient éparpillés sur le sol des vestiaires. Pour couronner le tout, le géant portait pratiquement son costume de naissance (“C'est mon problème si je décide de me battre pieds-nus en sous-vêtements,” dit-il à ce sujet), et il a terminé l'accrochage avec quelqu'un (peut-être William Regal) assis sur sa tête.
Pourtant, en dépit des frustrations quant à son incapacité à envoyer Khali à l'hôpital, Big Show a avoué qu'il n'en voulait pas au Playboy du Pendjab et que les deux étaient devenus de bons amis.
“Ça a libéré beaucoup de tension et de frustration,” a-t-il conclu. “Khali est un mec en or.”

Vader vs. Paul Orndorff


Tout le monde est resté stupéfait en août 1995 en apprenant que Vader avait eu une altercation en coulisses avec Paul Orndorff …et perdu. La nouvelle était d'autant plus stupéfiante que sept ans et 90 kilos séparaient The Mastodon et le vétéran Orndorff, qui approchait de la retraite et passait bien moins de temps sur le ring que dans les coulisses.
Les histoires diffèrent quant à la cause de la bagarre, bien que plusieurs versions — dont celle rapportée par Vader à la radio — s'accordent à dire qu'Orndorff était furieux que le triple Champion de la WCW fût arrivé en retard aux enregistrements télévisés au Center Stage d'Atlanta. De nombreuses personnes rapportent des faits similaires: Vader avait frappé le premier et “Mr. Wonderful” avait riposté´sans retenu, même s'il reste des incertitudes quant au nombre précis de coups de poings et de pieds. 
Vader avait ensuite laissé entendre que c'est l'inquiétude pour son job qui l'a poussé à se retenir contre Orndorff après le premier coup. Néanmoins, peu après, Vader a été retiré de l'affiche du pay-per-view de la WCW de ce mois de septembre et à la fin de la saison, il a quitté la WCW. 

John Cena vs. The Rock


Bien que la rivalité entre The Rock et John Cena n'ait jamais dégénéré physiquement dans les coulisses, leur querelle est née bien loin des lumières de WrestleMania. Beaucoup ramènent l'inimitié aux commentaires de Cena au sujet du Rock dans un podcast en 2007, qui ont été retranscrits plus tard dans The Sun, au Royaume-Uni.
“Son lien avec le divertissement sportif n'aide pas beaucoup sa carrière d'acteur,” avait déclaré Cena. “Ça ne fait du bien qu'aux audiences du divertissement sportif, donc je comprends pourquoi il ne revient pas. Mais ne viens pas dans ce cas m'agacer à me dire que tu adores ça. C'est vraiment la seule chose qui me met hors de moi.”
Le leader de la Cenation avait aussi critiqué The Rock pour ses rares apparitions aux événements de la WWE. Pas du style à rester muet, The Great One avait répondu par une vidéo en ligne dans laquelle il accusait Cena de se battre soir après soir “pour le chèque” surtout.
Peu importe la cause des rancunes, celles-ci ont duré jusqu'à la fin de leurs deux ans de rivalité in-ring. qui a atteint son point culminant à WrestleMania 29. Après que Cena eut regagné le titre de Champion de la WWE contre The Rock, The Great One a gracieusement brandi la main du Champ très haut pour que tout le monde puisse la voir. 

Dynamite Kid vs. Jacques Rougeau


Dynamite Kid et Jacques Rougeau étaient tous deux membres de deux des meilleures équipes de la WWE dans les années 80 (The British Bulldogs et Fabulous Rougeaus), mais quelques querelles dans les coulisses furent, selon plusieurs sources, initiées par une plaisanterie, pas par esprit de compétition. 
Il y a divergence d'opinions sur les détails de l'incident, mais toutes les coerces s'accordent à dire que Rougeau trouva ses affaires manipulées en revenant dans les vestiaires. Il pensa que ça venait des Bulldogs, ignobles “plaisantins”, mais Dynamite jura qu'il ne savait pas de quoi on lui parlait et vexé d'être accusé, il frappa Jacques alors que Rougeau jouait aux cartes.
Rougeau prit son temps pour riposter. Quelques semaines plus tard, lors d'un événement WWE en Indiana, il prit un rouleau de pièces de monnaie dans ses poings – un tuyau que lui avait enseigné son père, le catcheur Jacques Rougeau Sr. — et assomma Dynamite d'un coup vraiment bas, reconnut-il devant WWE.com. Dans son autobiographie, “Pure Dynamite,” Dynamite se souvient que Rougeau portait un poing américain . Dans tous les cas, les deux parties se souviennent avoir été impressionnés par son courage.
“J'ai entendu craquer et quatre dents ont volé,” a écrit Dynamite. “Le premier coup m'a étourdi mais j'ai quand même réussi à penser.”
“Un autre mec aurait été assommé,” a raconté Rougeau.
Comme c'est le cas pour la plupart des règlements de compte en coulisses, les deux bagarreurs ont été séparés par les autres catcheurs, dont l'allié de Dynamite, Bad News Brown, avant que la situation ne dégénère encore plus.

Edge vs. Matt Hardy


Matt Hardy et le Hall of Famer de la WWE Edge ont apporté une nouvelle dimension au divertissement sportif quand, aux côtés de leurs équipiers respectifs, Jeff Hardy et christian, ils ont réinventé le Match à Echelles à la WWE. Pourtant, on se souvient peut-être le plus de la relation Hardy-Edge pour le côté profondément personnel de leur rivalité, qui a marqué l'Univers de la WWE en 2005.
Comme on l'apprend dans le DVD paru en 2012, “You Think You Know Me? The Story of Edge,” les hostilités en coulisses ont commencé quand Hardy a été blessé et que son ex-petite amie, la révolutionnaire Diva Lita, a commencé à voyager avec Edge. Tandis que la relation de Lita et de la Superstar Classée X est passée de platonique à romantique, l'inimitié entre Hardy et Edge a grossi et le public n'a pas tardé à s'en rendre compte.
A ce moment-là, Hardy a été licencié de la WWE, mais il est revenu quelques mois plus tard très remonté contre Edge. Dans une scène qui a poussé l'Univers de la WWE à se demander si le divertissement sportif imitait la réalité ou l'inverse, Hardy et Edge se sont lancés dans une rivalité in-ring explosive, que la Superstar Classée X a décrite plus tard comme une expérience "cathartique".

ECW vs. XPW

[size=40]En 2000, en voulant se faire entendre, une ligue mineure a perdu le contrôle. Le conflit opposa l'Extreme Championship Wrestling et l'Xtreme Pro Wrestling, un groupe originaire de Californie qui s'était fait connaître en battant le style hardcore de l'ECW. [/size]
La rencontre entre les deux promotions eut lieu au Grand Olympic Auditorium de Los Angeles, le site de Heat Wave 2000, le premier pay-per-view de l'ECW sur la côte Ouest. Plusieurs personnalités de l'XPW avaient acheté des places en ringside pour l'événement dans le but soi-disant innocent de bâtir leur notoriété, pas d'interrompre la carte. Au fil du show, cependant, la présence des compétiteurs locaux a servi à distraire les fans et irriter le vestiaire doublement coriace de l'ECW, qui dans son ensemble percevait l'arrivée des outsiders comme un manque de respect.  
Juste avant le main event de Heat Wave, les catcheurs de l'XPW ont causé du tapage et fini par être éjectés du bâtiment. Le vestiaire de l'ECW est venu aider à les chasser, parmi lesquels Sal E. Graziano, pesant plus de 225 kilos. Les ECW Originals, évidemment. en avaient eu marre des tactiques de la ligue mineure et s'arrangèrent pour que les envahisseurs ne dérangent plus le pay-per-view. 

r. McMahon vs. “Stone Cold” Steve Austin


La rivalité entre “Stone Cold” et Mr. McMahon était un ingrédient clé du succès de l'Attitude Era, mais dans les coulisses, un désaccord professionnel entre The Texas Rattlesnake et le CEO de la WWE a conduit Austin a quitter la WWE le 10 juin 2002.
Dans le DVD “‘Stone Cold’ Steve Austin: The Bottom Line on the Most Popular Superstar of All Time”, paru en 2011, Austin déclarait que l'exil qu'il s'était imposé lui-même était dû à un mélange de "fatigue et frustration,” et son ami de longue date Jim Ross faisait remarquer que “Stone Cold” “brûlait la chandelle par les deux bouts” pendant la période en question. Le plus grand des problèmes d'Austin était sa déception devant la façon dont il était utilisé par la WWE. Le match d'Austin contre Scott Hall à WrestleMania X-8, cette année-là par exemple, avait été traité comme un “simple match de la carte,” selon un essai que “Stone Cold” avait rédigé pour l'édition de Raw Magazine de février 2003.
Voir les photos de la rivalité épique Austin-McMahon
Suite au départ d'Austin en juin 2002, la WWE et Mr. McMahon ont reconnu publiquement la situation dans ce qu'Austin a décrit comme “la célèbre campagne de dénigrement de la WWE.” Pendant un épisode de Raw, Mr. McMahon a raconté aux fans de la WWE qu'Austin “lui devait des excuses pour avoir abandonné les autres Superstars de ce vestiaire … à la compagnie qui l'avait aidé à se construire … à chacune et chacun d'entre vous, pour vous avoir abandonnés.”
Heureusement, le temps guérit toutes les blessures et une réunion organisée par J.R. plus tard dans l'année a permis à Austin et Mr. McMahon de résoudre l'affaire. 

Ric Flair vs. Eric Bischoff


L'une des rivalités les plus intrigantes qui se soient déroulées devant les caméras allumées ou éteintes pendant Monday Night War fut la querelle de Ric Flair et Eric Bischoff. Dans le best-seller du New York Times “To Be the Man,” “Nature Boy” a déclaré que Bischoff l'utilisait pour attirer des grands noms de la WWE au milieu des années 90 et qu'une fois que les expatriés de la WWE étaient entrés dans le moule, Flair été relégué au rang de "petit joueur". Les coups échangés plus tard en coulisses entre les deux n'ont fait que renforcer la théorie de Flair selon laquelle Bischoff “semblait prendre plaisir à m'humilier,” a-t-il écrit.
La rivalité battit son plein en avril 1998 quand Flair a choisi de sortir en famille plutôt qu'apparaître à WCW Thunder, et elle déclencha la machine juridique. La WCW se retrouva soudain aux prises avec la justice, confrontée à sa Superstar la plus endurante apparemment. 
Regardez les interviews les plus brillantes de "Nature Boy"
En tournant le dos à Thunder, Flair abandonna la WCW au moment où la guerre de l'organisation et de la WWE commençait à prendre des proportions fatales, a déclaré Bischoff dans son autobiographie, “Controversy Creates Cash.” “Il a dépassé les bornes et j'ai eu le sentiment de n'avoir pas d'autre choix que celui de maintenir ma position,” a écrit Bischoff.
Flair n'apparut plus à WCW TV jusqu'à la fin de son contrat cette année-là. Le 14 septembre, après avoir re-signé à la WCW, “Nature Boy” revint à Nitro à Greenville, en Caroline du Sud, où, on se souvient, il lava son linge sale avec Bischoff en public. 




Bret Hart vs. Shawn Michaels


Mi-1997, les relations entre Bret Hart et Shawn Michaels étaient, tout le monde le savait, très tendues, mais les fans de la WWE présents à Raw à Hartford, Connecticut, le 9 juin, n'avaient sûrement aucune idée que la situation avait empiré au point que “Hit Man” et HBK se battraient en coulisses, comme ce fut le cas ce soir-là.
Des semaines auparavant, Michaels avait provoqué la colère de Hart à cause de son infecte commentaire à Raw ("Sunny days"), accusant à demis-mots Hart d'avoir une affaire extra-conjugale avec la Diva Sunny. Bien qu'on ait dû annuler un match Hart-Michaels prévu le 8 juin de cette année-là à King of the Ring — “Hit Man” avait refusé en partie à cause des suites d'une opération du genou – les deux se sont bagarrés en coulisses le soir suivant. 
Preview: Les plus grandes rivalités de la WWE
Dans son autobiographie parue en 2007, “Hit Man,” Hart a écrit qu'il avait provoqué Michaels à Hartford pour “régler la question une bonne fois pour toutes,” et qu'il alla chercher HBK dans les coulisses pour le provoquer: “Tu as quelque chose à me dire?” Selon Hart, HBK avait chancelé et l'avait raté, et “The Excellence of Execution” lui avait donné un coup de poing au menton.
La bagarre avait pris fin très vite et Hart l'a résumée ainsi: "[ce n'était] qu'une bousculade”. Le caractère trivial de l'échange, cependant, n'a pas empêché la hotline de la WWE d'inciter les spectateurs de Raw à appeler pour entendre le scoop exclusif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wweinstant.forumactif.pro
Myers'
Admin
Admin
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 12/07/2015

MessageSujet: Re: 11 QUERELLES EN COULISSES QUI ONT ÉBRANLÉ LE RING   Dim 12 Juil - 19:27

Vince McMahon et Stone Cold.. C'était tellement magnifique comme feud.

Je me souviendrais toujours de la fois où Steve Austin a braqué McMahon avec une fausse, et que notre cher président s'est pissé dessus. Un moment inoubliable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapassionduballon.over-blog.com/1
Onambg
Admin
Admin
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 21
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: 11 QUERELLES EN COULISSES QUI ONT ÉBRANLÉ LE RING   Dim 12 Juil - 20:15

Ou qu'il est arriver avec une citerne de bière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wweinstant.forumactif.pro
Onambg
Admin
Admin
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 21
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: 11 QUERELLES EN COULISSES QUI ONT ÉBRANLÉ LE RING   Dim 12 Juil - 21:00


Pout toi @Myers'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wweinstant.forumactif.pro
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 11 QUERELLES EN COULISSES QUI ONT ÉBRANLÉ LE RING   

Revenir en haut Aller en bas
 
11 QUERELLES EN COULISSES QUI ONT ÉBRANLÉ LE RING
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWE Iunctis :: News-
Sauter vers: